VILLE DE TOURNUS

Affiche Orgue en AscensionAu programme :

Jeudi 30 Mai à 18 heures

« Fantaisies et Variations dans un voyage en Europe »
Par Philippe LEFEBVRE
Organiste titulaire de Notre Dame de Paris

Philippe LEFEBVRE nous entraînera dans une balade joyeuse aux quatre coins de l’Europe en nous proposant des Fantaisies et variations composées aux cours des cinq derniers siècles.
Rappelons que le « Fantaisie » est une forme libre d’écriture comme la canzona ou le caprice. Ce programme mêlera savamment toutes ces formes d’écritures dans des œuvres de : Byrd, Roberday, Bach, Cabezon, Mendelssohn et Alain. En hommage au millénaire de St Philibert, Philippe Lefebvre, conclura ce récital par une magistrale improvisation en forme de « Fantaisie ».

Vendredi 31 Mai à 18 heures

« Virtuosités »
Par Domenico SEVERIN
Organiste titulaire du Grand Orgue de la Cathédrale de Meaux (77)

Un chef d’œuvre de l’architecture romane qui « fête » ses 1000 ans, quel exploit, quelle virtuosité ! N’est-ce pas de la virtuosité, cette harmonie des pierres qui composent l’édifice millénaire, la justesse de ses proportions, la prouesse de ses voutes et le jeu d’ombres et de lumières qui les animent, le magnifique buffet d’orgue, l’acoustique et la résonnance parfaites ? Cet instrument et sa musique, mêlant savamment les émotions du sensible et les élans de l’esprit, ombres et lumières, virtuosité et Transcendant, inspirent encore le mystère de ces murs témoins de tant d’Histoire. Dans des œuvres de : JS Bach, Severin, Dubois, Shostakovich, Messiaen, Reger, Lefebure-Wély.

Samedi 1er Juin à 18 heures

« Deux des plus riches foyers musicaux : La France et L’Allemagne »
Par Thomas OSPITAL
Organiste Titulaire du Grand Orgue de l’église Saint Eustache à Paris

Ce programme met en exergue deux des plus riches foyers musicaux européens : l’école Française et l’école Allemande. 
Charles Racquet, organiste à Notre-Dame de Paris compose la fantaisie du 8ème ton grégorien à la demande du Père Mersenne « Pour l’exemple de ce qui se peut faire sur l’orgue ». Les trois danses publiées par Pierre Atteignant permettent à l’orgue une ouverture vers un répertoire résolument profane. Dans le goût typiquement Français, la suite de Guilain est composée sous forme de versets sur le Magnificat.
Jean-Sébastien Bach est sans nul doute la figure la plus représentative de notre instrument, sa musique est l’alliance parfaite entre un contrepoint savant, une ligne mélodique toujours expressive et un sens infini du rythme.

Dimanche 2 Juin à 18 heures

« De Siècle en Siècle : 1019 - 2019 »
Par Gérard GOUDET
Titulaire du Grand Orgue de la Cathédrale de CHALON et Co-titulaire à l’Abbaye de TOURNUS

Ce fut d’abord la puissance trapue des églises romanes, puis l’élan gracieux des flèches gothiques exprimant une même foi sous des formes différentes. La musique sacrée comme l’architecture va elle aussi, de siècle en siècle évoluer. Le Plain Chant va désormais laisser place à la polyphonie et à l’instrument naguère oublié. L’orgue sera dès lors investi d’un rôle majeur dans la liturgie. C’est cette fonction sacrée que le programme mettra en lumière à travers des œuvres de : Titelouze, Buxtéhude, Corrette, Mendelssohn, Liszt, Alain ou encore Petrali.

Retransmission sur grand écran.

Entrée libre/Libre participation aux frais.